Affûtage à la pierre, morfil

Auteur  
# 13/01/2012 à 02:08 Michel
Bonjour
Dans votre chapitre :Affûtage des outils
les différentes étapes sont :
1)meule
2)pierre à eau pour éliminer l'arrondi de la meule
3) pierre à huile pour le polissage
4) cuir pour la finition

Je suppose que en 3), vous utiliser une pierre biface du type 600/1000
Mais est-ce qu'à ce stade, l'outil est suffisamment poli
pour ne pas passer trop de temps sur le cuir ?
Pour résumer, j'aimerais simplement savoir quel grain vous utilisez pour la pierre à huile et en suite combien de temps vous passez ,approximativement, sur la pierre à huile et sur le cuir.
Merci encore pour vos conseils nécessaires à un débutant
# 13/01/2012 à 17:44 Sculpturesbois (site web)
L'affutage fait partie du plaisir de sculpter. Je ne cherche pas forcément à faire au plus rapide, j'utilise qqfois de vieilles pierres naturelles dont je ne connais pas le grade et qui mordent moins que les pierres modernes.
Pour gagner du temps le mieux est d'utiliser des feutres rotatifs mais on contrôle moins bien la géométrie.
Pour essayer de répondre quand même : Le temps est proportionnel à la surface à rectifier donc à la largeur de l'outil de son épaisseur et de l'angle de coupe et aussi à la dureté du métal mais inversement proportionnel à la pression exercée sur l'outil. Ce qui fait beaucoup de paramètres et je ne suis pas exhaustif puisque je n'ai pas parlé de l'abrasif ...
En bref, il faut se faire son expérience, on n'apprend pas tout dans des livres et encore moins sur internet.
# 13/01/2012 à 18:41 Sculpturesbois (site web)
Pour une gouge méplate de 10 sur la pierre la plus fine je fais le même mouvement pendant 1 mn puis je regarde le résultat : est-ce que le morfil se détache ? Est-ce que les rayures de la pierre précédentes ont disparu ? Éventuellement je croise les rayures pour voir si le profil est pas arrondi, et j'affine si nécessaire. Pour le cuir ou le feutre c'est pareil : Je regarde régulièrement le résultat et vois s'il faut continuer.
# 14/01/2012 à 00:48 Michel
J'aimerais juste quelques éclaircissements pour ce qui concerne le morfil
J'ai compris que le passage à la pierre doit durer tant que le morfil ne se détache pas de lui-même.

Idem pour le passage au cuir
Là, j'ai beaucoup plus de mal à l'imaginer, je ne pensais pas que le cuir avait un pouvoir abrasif suffisant pour créer et éliminer du morfil
(ce qui voudrait dire que pour avoir un affûtage réussi ,il faut obligatoirement vérifier qu'il y ait création et élimination de morfil quel que soit le grain de la pierre ou le cuir)
Merci pour votre disponibilité et votre patience.
# 14/01/2012 à 17:20 Sculpturesbois (site web)
Je pense que quand l'affûtage enlève une partie du tranchant il y a toujours un morfil. Peut-être très petit et il peu partir tout seul avec la meule mais dans tous les cas le tranchant ne sera pas bien net.
Le cuir nu n'est pas ou très peu abrasif, c'est pourquoi on met de la pâte dessus, dans ce cas il use bien la matière puisqu'il polie la surface rayée.

Mais il y a une autre action qui consiste à alterner la face de travail (intérieure et extérieure) qui va refouler le morfil de l'autre côté jusqu'à ce qu'il parte. Se fait à la pierre fine ou au cuir.

Ensuite il faut finir le tranchant au cuir ou au feutre en insistant sur l'extrémité du tranchant : On peu augmenter légèrement l'angle de coupe juste quelques aller-retour de chaque côtés pour insister sur le tranchant.
# 23/01/2012 à 02:49 Michel
Bonjour,
J'aimerais quelques précisions au sujet de l'affûtage d'une gouge.
Quel valeur de grain utilisez-vous pour la pierre à huile ?
J'ai remarqué que le passage de la gouge laisse pas mal de trace sur la pierre. Je pense qu'il faut donc la rectifier régulièrement. Comment procédez-vous ?
Merci encore.
# 23/01/2012 à 20:30 Sculpturesbois (site web)
Pour le grade des pierres je ne le connais pas, je n'ai que des pierres de récup. certaines naturelles, en tout cas en finition j'utilise des pierres sans grain visible et qui sont lisses au toucher.
Pour l'usure des pierres, j'évite de toujours utiliser le même endroit. Elles se creusent au milieu, ce qui n'est pas gênant pour les gouges. Je profite de l'aiguisage des gros outils pour rectifier la planéité.
Je ferai prochainement des photos de toutes mes pierres dont certaines ont vécu ...
Répondre à ce message

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site