Pratique de la sculpture

premiers copeaux

 

Le modèle

      Mon premier essai de sculpture était un bas relief car c'est ce que l'on conseille toujours aux débutants. C'est vrai qu'il faut rester modeste pour un début mais j'ai fait de petits animaux en ronde-bosse qui ne sont pas difficiles à réaliser. Donc choisissez un sujet simple mais qui vous plait. La plus grosse différence sera dans la prise de l'objet (Voir page fixation) plus facile avec une base plane.

      A part pour les sculptures abstraites présentées dans ce site où c'est le fil du bois qui m'a guidé, n'attaquez pas une sculpture sans avoir une idée précise du résultat recherché.

     Une difficulté de la sculpture est de travailler par soustraction ce qui n'est pas intuitif et chaque copeau est irréversible et il n'est pas toujours facile d'imaginer ou seront les extrémités des formes que l'on dégagera de la masse de bois.

chat en platre

 Modèle en platre
 

     Le mieux est d'avoir un modèle, récupéré ou créé. Pour le bas relief un croquis pourra suffire, pour la ronde bosse, différents croquis sous plusieurs angles ou mieux un modèle 3D : plâtre, argile, pate à modeler, ébauche en cire, en polystyrène, en béton cellulaire (ytong). L'intérêt de ces modèles est qu'ils sont beaucoup plus rapides à réaliser qu'une sculpture sur bois, et doivent être réversibles : Il est toujours possible de rajouter de l'argile, du plâtre ou de l'enduis.

modèle en cire

modèle en cire pour

sculpture abstraite 

 

 

Ensuite les contours peuvent être reportés sur le bois brut. La différence majeure entre la sculpture sur bois et sur pierre ou tout autre matériau est que le bois n'est pas homogène, il faudra donc insérer le modèle dans une partie du bois sculptable et gérer les fentes et les nœuds éventuels. Il peut y avoir des surprises en cours de travail mais généralement les défauts internes ont un lien avec l'aspect extérieur. Suivant les essences et l'aspect esthétique recherché, on sera peut-être amené à retirer l'aubier.

L' aubier est le bois de l'année contre l'écorce. Souvent plus clair que le coeur et de moins bonne qualité.

 

Les premiers copeaux

 

premiers copeaux

      Il m'arrive de décaper un morceau de bois sans savoir ce que je vais en faire pour le seul plaisir de faire des copeaux, pour voir ce qu'il y a à l'intérieur et pour chercher l'inspiration.

 

 

La sécurité :

     Avant de faire les premiers copeaux, 2 mots sur la sécurité. Avec les petites coupures on dit que c'est le métier qui entre mais il serait plus embêtant de toucher un nerf ou un tendon. Donc jamais de main devant l'outil. Si vous travaillez avec une massette pas de problème les deux mains sont prises sinon la pièce doit être bien fixée pour ne pas être tenté de la retenir avec les mains.

      On se blesse plus avec un outil qui ne coupe pas qu'avec un outil bien affuté. Avec un outil qui ne coupe pas on applique des efforts beaucoup plus importants et le copeau cède tout d'un coup. De plus la coupure est déchirée. Ceux qui se sont déjà blessé avec un tournevis comprendront.

 

 

Le sens du travail

 La structure du bois est une juxtaposition de fibres plus ou moins solidaires.  L'idée est de couper les fibres en les plaquant sur le bois et non en les soulevant. Si vous voyez que vous avez du mal à couper essayez dans l'autre sens.

       Le travail à contre-fil fait plonger l'outil dans le bois et arrache les copeaux. Il faut chercher à être dans le fil ou en travers fil.

     Pour le travail en bout (quand on coupe les fibres perpendiculairement) il est  particulièrement pénible mais inévitable si l'on fait du ronde-bosse. L'effort à fournir est très important : Ne cherchez pas à enlever un volume de copeau important; une gouge étroite passe mieux qu'une méplate. Dans certains cas j'utilise une scie. Le couteau peut aussi aider.

      Après quelques heures de pratique  vous comprendrez bien dans quels cas l'effort est plus important et dans quels cas le bois s'arrache.   L'idéal est soit d'avoir un moyen de fixation très rapide de la pièce soit de pouvoir tourner autour pour travailler dans la bonne direction.

 
travail a contre fil

 

sculpture en contre fil

Travail dans le fil

 

sculpture dans le sens du fil

Travail en bout sculpture travail en bout

       

Après la théorie passons à la pratique :  Réalisation d'une ronde-bosse

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site